login
mot de passe

Mot de passe oublié ?
Présentation, caractéristiques Aviso La Grandière
Présentation Aviso La Grandière
Accueil      Présentation  (Mettre à jour)      Forum      Actualité / Historique      Réseau      Photographies      Aide
Présentation, caractéristiques Aviso La Grandière Mettre à jour
Présentation générale : Dernier d'une série de 9 avisos coloniaux de 1ère classe, du type "Bougainville", il fut mis sur cale en 1938 aux Ateliers et Chantiers de Provence à Port de Bouc (tranche 1937) sous le nom de "Ville d'Ys". Il fut lancé le 22 juin 1939 avec pour indicatif visuel A61, Le nom de "La Grandière" est celui d'un amiral (1807-1876) qui se distingua par ses qualités d'administrateur en Indochine. L'aviso colonial fut renommé ainsi en 1940 pour éviter la confusion avec un autre aviso, la " Ville d'Ys", construit en 1917 en Grande Bretagne, toujours en service et détaché à l'assistance à la grande pêche sur les bancs de Terre Neuve.
Déplacement : 2.600 pc
Longueur : 103,7 m
Largeur : 12,7 m
Tirant d'eau : 4,5 m
Numéro de coque : A 61 puis A 01 (indicatif visuel national d'aviso) puis F731(Indicatif visuel OTAN d'escorteur de 2ème classe en 1950)
Date admission au service actif : 20/06/1940
Date retrait service actif : 08/06/1959
Date mise sur cale : 23/02/1938
Date lancement : 22 juin 1939
Nombre d'officiers : 13
Nombre d'officiers mariniers : 21
Nombre de quartier-maîtres et matelots : 143 guerre - 176/194 avec compagnie de débarquement
Propulsion : 2 diesels Penhoët, licence Burmeister & Wain, de chacun 1.600 CV (3.200 cv au total) . 2 hélices à pales fixes.
Vitesse 15,5 nœuds (maxi 17,5)
Distance franchissable: 15.200 nautiques à 14 nœuds (26.000 à 8,5 nds)
Energie : Gas Oil
Système de combat : D'origine:
3 tourelles simples de 138mm - 4 affuts simples de 37mm - 6 mitrailleuses de 13,2 mm - Un hydravion d'observation Gourdou-Leseurre.

À partir de 1944:
3 pièces simples de 138mm - 4 affuts simples de 40 mm bofors A.A. 11 affuts simples de 20 mm oerlikons A.A. - 4 mortiers et 6 grenadeurs anti-sous marins (66 grenades x 180 kg d'explosif) - 2 radars (1 SA et 1 SF) - 2 sonars (1 QJA modèle 1942/43 et 1 ASAP identique à celui des destroyers d'escorte ex américains)
Mission : Missions de représentation Outre-mer et de présence dans nos colonies.
Missions d'escorte anti sous marine et anti aérienne. Missions de surveillance maritime (surmar) et d'appui feu.
Bâtiment école, le "La Grandière" a été la conserve de la "Jeanne d'Arc", école d'application à la mer des officiers de marine.
Déplacement lège : 1.969 tW
Distance franchissable : 26.000 nautiques à 8,5 noeuds
Vitesse maximale : 17,5 nœuds
Adresse officielle : Bâtiment ferraillé.
Historique : Admis au service actif le 20 juin 1940 il est immédiatement affecté à la Division Navale du Levant . Il quitte cette affectation pour être intègré aux "Patrouilles de l'Océan". le 8 novembre 1942 il est à Casablanca lors du débarquement anglo-américain (opération Torch"). Après le ralliement de l'Amiral Darlan aux alliés, il reprend ses missions d'escorte, engageant à plusieurs reprises des sous-marins allemands et italiens. En mars avril 1943, il est modernisé à Norfolk où il reçoit un armement anti-aérien AA moderne, radars et sonars. En juin 1944, sa nouvelle mission le conduit dans le Pacifique pour participer à la guerre contre les Japonais sous le commandement naval des alliés. Il participe à de nombreuses missions en tant que bâtiment d'alerte à partir de Guadalcanal. En juin 1945 il rentre en France. Début 1946 le La Grandière rejoint les F.M.E.O. puis reçoit l'ordre de rallier les possessions françaises du Pacifique Sud en septembre. De retour à Saigon en avril 1947, il est affecté à des opérations de surveillance maritime (surmar) et à des missions d'appui feu et de transport, interrompues par un grand carénage à Lorient de juin 1948 à mars 1949. Le 2 juillet 1950, La Grandière participe à la "surmar" dans le golfe du Siam lorsqu'il est rappelé pour être rattaché aux Forces navales de l'O.N.U. opérant en Corée où les forces communistes du Nord ont envahi le Sud à l'aube du 25 juin. Affecté d'abord à des missions d'escorte et de protection anti-sous marines et anti aériennes, il participe ensuite, le 15 septembre, au sein d'une imposante force amphibie de 230 navires de guerre alliés, au débarquement d'Inchon puis de Wonsan De retour en Indochine en décembre 1950, classé escorteur de 2ème classe (indicatif visuel OTAN, F731) le "La Grandière", reprend la "surmar" et assure des missions de protection des postes militaires et recueil les troupes après le désastre de Cao-Bang. Mis en route pour l'Océanie en mai 1951, il rentre en France en septembre de la même année. En Juin 1952 le "La Grandière" est affecté à la 2ème Région Maritime (Brest) en tant que "conserve" du croiseur école d'application à la mer des officiers de marine "Jeanne d'Arc". C'est à ce rôle que ce vaillant bâtiment effectue 7 croisières d'instruction dont la dernière de novembre 1958 à juin 1959. Mis en réserve spéciale B en 1959, le "La Grandière" a parcouru 489.915 nautiques (907.323 Kms soit plus de 22 fois le tour du la terre) depuis son premier armement.Il est démoli en 1961.
Commandant : CF Desjardin (H) 20 juin 1940
CF Le Hagre (YMR) 2 décembre 1941
CF Rabaud (RG) 7 mai 1943
CF Ballande (J) 26 septembre 1944
CF De Boisson 20 octobre 1945
CF Lahaye (CE) 18 janvier 1947
CF Gérardin (JCG) 23 mars 1948
CF Ybert (BEE) 6 avril 1949
CF Cabanié (UE) 25 avril 1950
CF Huet 25 avril 1951
CF Gouttier (JM) 19 juillet 1952
CF Grincourt (PMJ) 20 juillet 1953
CF Storelli (AMJLF) 20 juillet 1954
CF Échinard (MLD) 20 juillet 1955
CF de Lalande de Calan 6 septembre 1956
CF de Rodellec du Porzic (OXJ) 6 septembre 1957
CF Garnier (MGE) 20 septembre 1958
Mettre à jour
Partenaires : Rencontres - Sortir, organiser son temps, rester en contact - Service à la personne - Babysitting - Emploi-retraite - Job étudiants - Annoncer une soirée - Aéronavale - Aéronautique navale - Aéronautique - Sous-marins - Maistrance - Cercles militaires - Cercles des Armées - Sortir et rencontrer sur Sortie-privée.net

©alabordache.fr 1997-2009 Tous droits réservés
Le site www.alabordache.fr est déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1109256
En application de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi), et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant.