login
mot de passe

Mot de passe oublié ?
Forum Communiquer - Espacemembre - Fanas Baille
Fanas Baille
Description : Pour les Fanas Baille de France et de Navarre
Nom modérateur : Jacquet
Prénom modérateur : Vincent
Le forum de cette unité est une page destinée à vous permettre de laisser vos impressions sur ce bâtiment de la Marine nationale. Par exemple, vous pouvez lancer un appel pour retrouver un camarade, présenter une anecdote vous concernant et liée à cette unité ou demander des renseignements sur cette unité. Vos messages peuvent être agrémentés d'une photographie.
Forum Fanas Baille
Joh
24 / 01 / 07
je recherche des camarades brutions étant miteux ou miteu carré en 1999/2000.
je suis 3474d de la 6eme section et aimerais renouer contact avec mes freres brutions. merci
Mouett128
07 / 04 / 05
Sujet : Les traditions
Salut à tous les bordaches,
en lisant les quelques messages qui se trouvent sur ce forum, je vois certaines similitudes entre l'Ecole Navale et l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers où je suis actuellement en première année. Nous avons les mêmes types de problèmes au niveau des traditions vis-à-vis des non initiés. Notre école a derrière elle un passé militaire et donc des traditions qui sont (touts proportions gardées) très similaires aux votres (vocabulaire propre, etc) et qui sont également assimiliées à du bizutage. L'esprit de corps est une valeur qui perdure chez nous et donc la transmission des traditions est une période que les "étrangers" (ou peks) voient comme un bizutage des plus criticable.
J'adresse donc un petit mot de soutient à tous ceux qui soutiennent ces traditions même face aux détracteurs qui se jettent sur le moindre fait comme un pitbull sur un morceau de viande.
Dites-vous aussi bien une chose, ceux qui ont la vocation de servir dans la marine ne s'arrêteront pas à ce genre de chose car (vous êtes bien placés pour le savoir), elle est bien au-dessus de ces critiques.
Vous allez sans doute vous dire : "mais qui est-il pour parler celui-là?"
Et bien comme vous le savez il existe un accord spécial entre nos deux Ecoles qui nous permet d'intégrer l'Ecole Navale sur titres en deuxième année et d'ainsi bénéficier du double diplôme. Cette voie je vais (tenter de) la suivre car je ressens moi aussi cet appel du large et une profonde vocation à servir dans la Marine.
468kn
19 / 03 / 05
Sujet : Bravo !!
je suis contente enfin d'apprendre que les traditions ne sont pas des trucs de fachos ... Il faut calmer les infras , d'après ce que j'ai entendu dire , ils ont mis le souk au KN surtout ces temps ci et le tout est retombé sur les Khûbbes , et ça c'est pas cool .Le pir c'est qu'ils s'amusent avec les fausses "traditions" , que le commandant en prenne conscience et qu'il s'agite un peu !!
Termal xxxix
13 / 03 / 05
Sujet : Message à TVTHTP Flotte Guépratte
Il serait grand temps que le Bural KN s'occupe du bordel chez les infras. Toutes ces conneries vont finir par donner une mauvaise image des traditions que déjà beaucoup assimilent à du bizutage. Il faut recadrer le mini Bural et expliquer que les traditions sont là pour assurer une fraternité et un esprit de cohésion, et non pour dénigrer la gente féminine ou pour créer des problèmes. C'est à cause des soi-disant "tradis" (plus aptes à faire des idioties qu'à maintenir la bonne image du KN à l'extérieur)que toutes les traditions furent enlevées. Tout Brest nous prend pour des fachos à cause de cette minorité d'abrutis, alors qu'en réalité c'est loin d'être le cas.
Messieurs les supras, à vous d'agir.
Chic a KN, Chic a Baille, France d'abord.
661
13 / 02 / 05
le diplome de la + puerille tu la bien meritée !!!
sinon le ski c'etait vraiment génial
Chamo
18 / 01 / 05
ca vart good?
Mouette
18 / 01 / 05
ssfs
Z xxxix
28 / 11 / 04
Sujet : Pôv'Infra
Je viens de lire ton message qui reflète bien ce qu'un infra dans ton genre peut penser, c'est à dire pas grand chose...
Sache pour ta gouverne (je ne sais pas si tu sais ce que cette expression signifie) que les prépas tentent de s'imposer... Certes les Khûbbes sont beaucoup moins virulents qu'avant mais sache qu'ils n'ont plus envie de se frotter à la Strass et de perdre leur temps dans des combats inutiles alors qu'on leur offre l'opportunité de consolider les bonnes traditions du Keuneu.
La question du parrainage n'a plus sa place au Keuneu pour le moment car vous, pôv infras en profiterez pour instaurer des coutumes grotesques, en d'autres termes vous n'êtes pas suffisamment mûrs pour évaluer la situation et vous permettre de juger la Flotte Guépratte. Alors un bon Khonseil, à l'avenir, évite de trop parler.... Bon Vent et Bonne Mer à tous. Chic à Baille
Chic à Flotte
Chic à Khûbbes!!!!!
862
08 / 11 / 04
J'avais omis un pseudo, alors je prends mon ( très) ancien matricule KN.
862
08 / 11 / 04
J'avais omis un pseudo, alors je prends mon ( très) ancien matricule KN.

08 / 11 / 04
Sujet : Re : 468 KN
Voilà une façon élégante de parler!! alors, comme cà, t'es agacé de voir que les "grosses" sont bien respectées (on note quand même ta délicatesse car tu as mis des guillemets, comme c'est touchant!). Et bien, jeune infra, tu as encore le temps de grandir!Je n'ai rien contre tes opinions ( qouiqu' elles trahissent un esprit relativement primaire) mais tu pourrais éviter de les afficher. Quand aux prépas qui ne s'imposent pas, peut-être qu'ils ont eu maille à partir avec la strasse dans le passé concernant les relations avec les infras, donc maintenant, chacun joue dans sa cour!Par contre, rassure-toi, le KN n'est pas la risée des autres lycées milis, ou alors par quelques idiots dont il ne faut pas tenir compte.Alors, mets-toi à stâcker, fais prépa ( avec des traditions, même si tu en doutes) et intègre (!...) et tu trouveras des traditions à foison, des vraies. Et pour finir, le <-traditionnel-> "CHICA BAILLE"
Exlnso
06 / 11 / 04
Je ne suis pas anti traditions , mais alors au KN , on se demande s'il y en a !!! le total respect des "grosses" , deux ou trois bétises par là et puis c'est tout , à part les prépas qui eux montrent la présence de traditions mais qui ne s'imposent pas ...on peut se poser des questions.
oui le commandemant du KN est entre les mains de personnes qui ne veulent pas de traditions , mais qu'est le KN sans traditions ? rien et c'est honteux , étant élève au KN je déplore ce manque de rigueur !le KN est devenu la risée de tous les lycées militaires mais bon c'est aussi un monde à part .sinon vive la baille !!!
Khube krô nass
18 / 10 / 04
Sujet : loooove!!!
la vaaaaaaaache! ça f'sait longtemps qu'j'avais pô lu des disputes de clochers mili....c bien de voir ke ça change pas....comme toujours! Bon allez, grandissont un poil...vive les matafs, les cornichons, les avias et tout et tout, on est tous les plus bô!!! LOOOVE and understanding!

PS: si ça vous lourde, sachez que vous comprendrez plus tard, quand vous aurez quitté la Baille depuis qqes années, que vous aurez découvert ce fabuleux engagement qu'est la carrière d'officier, et que vous serz enfin ADULTES! ( mais pas trop quand même... ) CHIC AUX MATAFS !
Fanfan
14 / 10 / 04
Sujet : lycéen
lussa atous désolé davance pour ce ki va suivre mais il est temps darréter les gamineries au kn!!!!
tout dabord quelle est l'intéret davoir confisqué la bible??ma soeur en cm2 a un journal intime dans lequel est raconté ses mésaventures familliales. la povrette naime pas la soupe déteste ses soeurs et ses parents!!quel triste malheurs!enfin bon pour nous le lycée naval est une seconde famille et certaines altercations nous fait aimé ou détesté tels ou tels personne c'est notre droit non???
es ce ke tou le monde a aimé mitéran???c'est pareil..
en nous prenant la bible vous avez supprimé toutes crédibilités face au élèves :imaginaient que g pique le journal de ma soeur...la baigne des parents est assurée et là.....rien a croire kils n'on ke sa a foutre.....
et puis il s'avait ce quil cherchaient mais es ce ke cela fé plaisir d' entendre ses quatres véritées?imaginais un gradé ki va o taf en pensant quil fait du bon travail et quon laime pour sa imaginé que du jour o lendemain il apprenne que dérriére son dos il est critiquer voire méme insulté..
sa fierté il nan a simplemant plus :quand il va se lever o lieu de sedire chouette g vé me rendre util il trainera les pieds en disant qu il travail pour des petits cons ...c'est sur maintenant quils l'ont découverte, il sauront motiver pour taffer pour des élèves qui en fin de compte ne comprennent presque plus rien????kelle est lintéret de nous lavoir prises
des traditions au kn personnelleman jan conné pas sauf si pour parler des 4 pompes et demi ke fon uniquemant les interne et encore vous parlez de bizutage vous parlez de ces movés film que l'on fait sur des traditions ancestrales réuniisant au pire 2 ou3 adéptes ds le monde car o kn, a part en 98,ces bizutages sont vraimant fictives ne parlez de chose dont tou vous échappe
Frip's
04 / 09 / 04
Sujet : Re : Dura sed lex
Monsieur,

la meilleure réponse à votre lettre dont l'anonymat, comme le fait remarquer l'Aspirant Major, n'est pas le plus évident signe de courage, aurait été le mépris devant un tel ramassis de bêtises. Vous vous croyez certainement objectif, vous qui voyez ou avez vu en partie la période d'incorporation de nos futurs Fistots. Seulement, ne l'ayant pas vécue, votre maigre imagination vous abuse et vous confondez les mauvaises séries B dont vous parlez avec la réalité. Vous savez bien, la réalité qui se passe dans la vraie vie ...

Vos fables, certes peu convaincantes pour nous autres Aspirants qui avons vécu l'incorporation sous ses deux facettes, donnent une bien plus mauvaise image de notre école que ce que vous dénoncez. Non seulement vous ne semblez pas avoir compris le but de l'incorporation des fistots, mais en plus vos accusations sont infondées : il n'y a jamais eu de dégradation d'effets civils ou militaires, jamais d'insultes hurlées au visage, et encore moins de vidage de caisson. Ne laissez pas votre imagination vous duper, monsieur, et ne vous faîtes pas le relais des mensonges qu’elle vous dicte.

Vous accusez par ailleurs les participants des forums alabordache, lorsqu’ils disent, ce qui est l’exacte vérité, qu’il n’y a pas de bizutage à l’Ecole Navale, de pratiquer une auto persuasion. Il me semble que c’est exactement ce que vous faîtes lorsque vous prétendez le contraire de ce qu’ils affirment. « L'écrire, c'est essayer de se convaincre ...», pour reprendre vos propre mots. Vous ne faîtes rien d’autre que « l'écrire », vous qui connaissez mieux le déroulement de l’incorporations que nous qui l’avons préparée et qui la vivons.

Le but de cette période d'incorporation a été clairement défini aux Aspirants en début d'année, ainsi qu'aux futurs fistots. Il s'agit, pêle-mêle, de donner leurs premières responsabilités aux Aspirants, qui ont en charge la formation militaire de base de leurs fistots, de renforcer la cohésion et l'esprit de promotion au sein du groupe d'individus qui deviendra effectivement une promotion soudée, de permettre aux générations qui se succèdent à la Baille de lier connaissance et de tisser les liens qui doivent exister entre officiers qui se retrouveront dans les carrés.
L’esprit des Aspirants, qu’ils viennent de lycées militaires ou non, n’est en aucun cas animé, comme votre lettre pourrait le laisser croire, par du sadisme ou une volonté de se venger sur la promotion suivante de ce que la promotion précédente leur a fait subir. Nous sommes des gens sensés, doués d’une capacité de réflexion, capables de discerner ce qui entre dans le cadre de la formation des Fistots et ce qui en sort ; c’est en tout cas l’avis de l’Amiral de Roquefeuil, commandant l’Ecole Navale, de son second, le capitaine de vaisseau Casabianca, et de tout nos officiers chefs d’escouade. Je gage que votre avis personnel sur la question, vous le comprendrez aisément, importe peu à tous ces officiers, qui prendront eux aussi leurs responsabilités si les dérapages que vous considérez comme ayant déjà eu lieu venaient en effet à se passer, ce qui n’est pas prêt d’arriver, les Aspirants ayant tous à cœur de remplir leur mission comme l’attendent d’eux leurs supérieurs.

Si nous avions la même notion de la prise de responsabilités, et de l’honneur, je vous donnerais volontiers ma parole d’officier que tout ce que vous dites dans votre lettre n’a jamais eu lieu, depuis que je suis entré à la Baille, que dans votre imagination. Je la donne d’ailleurs devant tous les lecteurs de ce forum, qui n’auront aucun mal à me retrouver, puisque je ne me cache pas derrière un ridicule masque de l’anonymat. Je serais prêt à discuter de tout cela face à vous, si vous étiez vous-même prêt à lever ce masque … aucun sévices visant à détruire votre personne morale ou physique ne vous sera fait, rassurez-vous. Ayez le fameux courage de prendre vos responsabilités, et faîtes vous expliquer ce que vous n’avez pas compris.

Aspirant Vampouille, EN 2003
Ancien du kn
02 / 09 / 04
Certes,je ne pourrais pas parler du bizutage à la Baille, n'ayant pas été dans cette école par choix. Cependant, après avoir passé 3 ans au Lycée Naval, je pense pouvoir rappeler quelques petites choses:

Un rapport sur les lycées militaires résultant d'une enquête sur ceux-ci datant d'il y a 3 ou 4 ans révèle que ceux-ci reviennent très cher à l'armée (pour info, chaque élève de prépa revient à 90€/jour au KN, soit un budget de près de 4 millions d'Euros...par an!) et a demandé la fermeture de ces institutions.
(source: le pacha du CIN)

Le bizutage en tant que tel existe évidemment dans ces lycées, même si cela est placé sous le signe du volontariat (vaste plaisanterie!).

Les lycées militaires sont protégés par leurs anciens; pour preuve, une instruction concernant des faits délictueux au KN auprès du TGI de Brest a été stoppé à la demande de l'armée...et d'une personne en particulier que je ne nommerai pas!

Après, chacun est libre de penser ce qu'il souhaite de ces formations: Bonne ou mauvaise. Cependant, il est ridicule de nier que des excès existent.

J'arrête là car je ne pense pas que ce forum soit un lieu pour débattre de ce genre de sujet.

Concernant mon identité, si je ne la donne pas, c'est simplement pour ne pas déshonorer ma famille au KN car bien que je sois résolument contre la majorité des "traditions", je respecte cette institution.
Crep's
01 / 09 / 04
Sujet : chica baille
Chers fanas baille,

Félicitations à vous tous qui vous défoncez pour cet objectif: celui d'intégrer la baille car il est effectivement digne d'intérêt. Et si certains appréhendent un peu la première année dites vous qu'il n'y a aucunes raisons. La première année à la baille ne consiste pas en des vidages de caissons, des soirées à pomper et des insultes gratuites. Ne nions cependant pas la capacité des aspirants à parler fort mais il y a bel et bien une logique éducative derrière tout cela, soyez en convaincus comme nous l'avons été lors de notre première année. Parler de violence est totalement hors sujet dans notre institution et je parle en connaissance de cause (pour ceux qui auraient déjà noté le numéro d'SOS violence !). Tout ceux qui choisissent de devenir bordache le font par choix et l'apparente restriction de liberté due au statut de militaire est largement compensée par les multiples facettes de notre beau métier. Et nombreux sont ceux qui l'ont fait, qu'ils viennent de lycées mili ou civils (comme moi!), qu'ils viennent de famille d'officier ou de non, qu'ils aient un nom "à rallonge ou non, qu'ils aient déjà des années de mer comme les internes ou non, ils viennent tous pour faire partie de la grande "caste" des bordaches. Si tous n'entrent pas avec une maturité aboutie, tous ont au moins la prétention d'essayer d'y accéder en acceptant l'enseignement diversifié dispensé à la baille, pour à terme devenir des officiers responsables. Tous n'ont pas bien sûr les "épaules" d'un officier en entrant mais tous feront de leur mieux pour pouvoir assumer des responsabilités.
Pour confirmer mes dires appelez vos amis 3/2, 5/2, khârrés ou khûbes qui ont intégré et ils vous diront s'ils n'apprécient pas leur nouvelles résidence. Retenez que c'est bien plus qu'une école où les fistots se font bahuter, on y apprend bien plus que ça à commencer par l'humilité face à la mer et ceux qui l'ont côtoyé avant nous, le respect des anciens et l'ont s'enrichi d'une culture que peux auront l'occasion d'acquérir en une vie.
Moüsskhûbe
01 / 09 / 04
Sujet : Réponse à :"dura lex sed lex"
Tout d'abord je tiens à noter que notre cher ami qui semble mettre en avant le courage dont doivent faire preuve les officiers de demain a quant à lui su s'abstenir de donner son nom ce qui nous montre qu'il assume ses dires. Encore bravo monsieur. Je tiens à souligner aussi que cet individu n'a pas du venir à la Baille depuis bien longtemps. En effet il y a de celà un an je n'ai jamais vu un aspi insulter, frapper ou humilier un feuss ( expression dont le but est bel et bien de mettre en avant le changement que peuvent vivre les fistots à leur remise de sabre:"pour la sauvegarde de leur honneur et le succès des armes de la France"). Si certaines dérives peuvent en effet avoir lieu ( on ne maitrise pas toujours tout le monde ), il s'agit en général des dérives d'individus isolés qui ont mal vécu leur période d'incorporation, ce qui semble être le cas du courageux monsieur X que je n'appellerai donc jamais plus "cher ami". J'en veux pour preuve que la plupart des officiers de marine que j'ai rencontré gardent un souvenir impérissable et , est-il besoin de le rappeler , un bon souvenir de cette période. Pour en finir , à propos des lycées militaires , je trouve insultant les propos de monsieur X . Comment peut-on oser reprocher à un jeune de 15 ans de se sentir déjà une vocation pour le service de la patrie qui peut aller jusqu'au sacrifice ultime , comme l'ont prouvé bon nombre de nos illustres anciens. J'espère juste que vous seriez plus courageux face à la mort que face à un forum . Dire que nous nous battons pour des gens comme vous.

Aspirant CALAIS , Aspirant Major de la Promotion EN 2003, Président du Conseil des Traditions de notre belle et noble institution.

PS:A tous ceux qui préparent la Baille je souhaite bon courage et malgré tous nos détracteurs, n'hésitez plus...
Dura lex sed lex
01 / 09 / 04
La lecture des différents « forums » de ce site, « alabordache.com » est instructive mais malheureusement souvent affligeante. Bien que non officiel, il n’en représente pas moins en partie la Marine et son Ecole Navale. Quelle image un lecteur non averti en retirera, souvent rien de bon… Pour décrédibiliser une institution d’Etat et militaire de haute tradition telle la Marine, souvent encore appelée la Royale, comment faire mieux…

Le monde maritime a été forgé par la dure loi imposée par la mer. Les propos de marins ne peuvent plus être que concis, précis. Le langage marin qui en ressort est juste dans ses acceptations, riche par l’apport multiple des peuples de la mer, de la Norvège au Pacifique.
Qu’est-ce ce jargon dérisoire utilisé par ces pseudo « fanas-baille », qu’un sabir stupide utilisé par des « nass » ou autres « brutions » et « kheu-Nheu » qui ont bien du mal à cacher un abîme intellectuel intérieur… Malheureusement, le nouvel argot baille s’en trouve empreint. Si tradition et valeur de langage doivent être transmises par les aspirants aux « fistots », ce devrait être fait en puisant dans la large bibliothèque des dictionnaires ouverts aux termes de marines : de Cleirac (1636) et Guillet de Saint-Georges (1678), à Sizaire (1978/96) et Clouet (2000), en passant par Bonnefoux (1856) et Delbos (1890).

Revenons aux forums de ce site. Dans celui consacré aux « règles de l’Ecole », il peut être lu qu’il « n’y a jamais eu de bizutage à la Baille ». L’écrire c’est essayer de se convaincre… de plus le bizutage serait une spécificité de St-Cyr créateur du mot « bizuth » en 1834 (du vieux mot bisogne qui désignait les jeunes recrues d’origine espagnole…, tout un programme)… Que dire alors de l’attitude de ces aspirants, généralement issus de lycées militaires, qui essaient d’obtenir un certain respect du troupeau de « feuss » par brimades puériles et méprisables ? Que dire des appellations de « grosses » ou « gorettes » dont on affuble avec mépris les élèves féminins ? Que dire des dégradations multiples des effets personnels ou militaires ? Que dire des « vidages » de caissons au mépris de l’intimité personnelle et des règles militaires afférentes ? Que dire des insultes personnelles criées au ras du visage, telles que dans les mauvaises séries B américaines sur les « marines » ? Que dire enfin, bien que la liste ne soit jamais close, des tentatives ciblées de restriction de repas et de sommeil, méthode bien connue d’organismes totalitaires ou sectaires pour amoindrire toute velléité de résistance ? Tout ceci, n’en déplaise à certains, n’est que bizutage tel défini par la loi 98-468 du 17 juin 1998 et par les articles 225-16-1 et suivants du Nouveau Code Pénal dont j’incite à faire lecture (rappelons que les premières mesures réglementaires en la matière datent de 1928)… Mais ces semaines dérisoires passées, nul ne devra plus accepter de reconnaître de tel faits même des dizaines d’années plus tard, par omerta pour les acteurs et par pseudo syndrome de Stockholm pour les victimes. L’administration de l’Ecole a toujours tenté de limiter les excès de ces débats, mais comment faire face à une vingtaine d’adolescents immatures qui n’ont aucune idée du sens profond des mots responsabilité et devoir.

Notons au passage, que ces aspirants, bientôt officier à bord de navire auront la lourde responsabilité de juger souvent plus âgé et expérimenté qu’eux, avec même privation de liberté (les permissionnaires sont hommes libres : « liberty men ».)Ils devront appliquer le RDG, responsabilité lourde de conséquences tant sur le plan militaire que personnel et familial, mais considérée stupidement comme « mythique » par certains. Ils devront l’appliquer avec équité et non l’interpréter. Ici, il y a interprétation curieusement restrictive de la loi et du Code Pénal à propos du délit de bizutage… Avant de faire appliquer la loi, il faut savoir se l’appliquer rigoureusement et objectivement à soi-même…

Le respect doit s’obtenir par la rigueur de l’exemple et la domination personnelle de soi-même (valeur et discipline), par l’expression réelle d’un comportement responsable tant pour soi que pour tout autre, comportement qui ne doit jamais laisser place à une soumission servile de « bon toutou » carriériste (honneur). Ce respect s’obtiendra par un surpassement personnel quotidien dans le travail et l’action. S’il n’est qu’imposé par la force et l’humiliation, l’histoire nous apprend quels peuvent être les revers… une mutinerie, par exemple, n’est jamais sans cause profonde… Messieurs les aspirants doivent également penser que de responsabilité, souvent ils n’en connaissent rien si ce n’est que le mot et non le sens intrinsèque. Qui est plus responsable et donc respectable, un aspirant qui n’a rien connu et rien fait hors des bancs de l’école ou un officier marinier qui entre en première année de l’Ecole Navale, mais a déjà dix ans de métier derrière lui et est père de famille donc responsable d’un foyer… ?

La solution pourrait être (et cela a déjà été avancé sur ce forum) de fermer au plus tôt ces écoles militaires trop formatrices de jeunes imbus de leur personne (mais sans réelle personnalité souvent) et créatrice de clans qui s’identifient au travers d’un parler abscons (mafias diront certains). Le recrutement de l’Ecole Navale serait ainsi plus ouvert, plus représentatif dans le sens du lien Armée-Nation. Dans ces temps économiques difficiles, cette économie substantielle de budget pour les armées pourrait fort bien être affectée à plus utile et efficace. Pourquoi pas, pour la Marine, à l’armement d’un vrai trois mâts. Ce ne serait que suivre l’exemple de nombreux pays en l’adaptant aux spécificités de notre Marine. Naviguer par tout temps (même si ce n’est pas du Spitzberg aux cinquantièmes hurlants), monter sur les vergues et carguer une voile à trente mètres au-dessus du pont est plus formateur que ces jeux infantiles et nocifs de bizutage. Y monter, accompagnés et sous la responsabilité d’aînés, peut amener domination de soi, respect mutuel et franche camaraderie entre promotions, bases essentielles de formation d’un esprit de corps nécessaire face aux adversités de la mer. Trois à huit mois en mer dès l’entrée à l’école navale (et non en fin de cycle d’étude comme peut l’être la Jeanne d’Arc) permettrait de former des jeunes à la fois libres et plus murs dans l’action et l’initiative, et de fait à la fois plus enclins à la chose maritime concrète dans sa dureté mais aussi sa cohésion d’esprit d’équipage.

Notons au passage que des moyens efficaces existent pour mettre un terme à certaines dérives si elles sont graves. Il ne s’agit en aucun cas de délation mais du maintien bien compris du respect de la chose militaire. Un simple appel téléphonique au poste 20.543 (Officier Greffier pour la Région Maritime Atlantique) peut suffire à orienter une affaire vers Monsieur le Procureur de la République prés du tribunal aux Armées, sans passer par des moyens civils et gouvernementaux qui cependant existent. Notons notamment le numéro d’accueil « SOS Violences » au 08 10 55 55 00 mais qui ne fonctionne malheureusement qu'aux heures ouvrables de matinée et après-midi.

Par ailleurs, toute démission d’élève aux écoles militaires devrait faire l’objet d’une enquête approfondie (médicale, psychologique, …) pour savoir si la raison n’en est pas un bizutage ciblé par des aspirants issus de lycées militaires, ou d’un milieu analogue, et qui n’ont de cesse que d’écarter tous ceux qui pourraient nuire à la main mise de leur caste.



Ce courrier a été transmis également à Madame Alliot-Marie, Ministre de la Défense.
Beurkkk
17 / 07 / 04
Sujet : Hé oui mon cher X
Tous des Neuneus...et bientôt des officiers neuneus...
Petit neueneus deviendront grands neuneus...

 1  2  3  4  5  6  7  8 
Nom :
Prénom :
Pseudo :
E-Mail :
Photo :     (photo de l'unité)
Titre :    
Message :    
Partenaires : Rencontres - Sortir, organiser son temps, rester en contact - Service à la personne - Babysitting - Emploi-retraite - Job étudiants - Annoncer une soirée - Aéronavale - Aéronautique navale - Aéronautique - Sous-marins - Maistrance - Cercles militaires - Cercles des Armées - Sortir et rencontrer sur Sortie-privée.net

©alabordache.fr 1997-2009 Tous droits réservés
Le site www.alabordache.fr est déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1109256
En application de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi), et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant.