login
mot de passe

Mot de passe oublié ?
Actualité Historique Desarme - Torpilleur - lacombattante-torpilleur
Torpilleur La Combattante
L'actualité / Historique est une page destinée à présenter l'actualité d'une unité. Elle est également destinée à présenter l'histoire d'une unité : son activité passée et future, ses anecdotes, des faits marquants.
Vous pouvez compléter cette page si vous possédez des informations.
Actualité Torpilleur La Combattante
Alabordache - contre-amiral (2s) jacques zang
17 / 10 / 2005
Sujet : Pas de trace de la partie avant de "La Combattante"
De retour de mer du Nord, le chasseur de mine Pégase débarquait le lundi 17 octobre 2005 les 5 plongeurs du GRIEME qui ont participés aux recherches de La Combattante, coulée en 1945. Avec ceux du Pégase une centaine de plongées au cours de 3 bonnes journées de recherche ont été réalisées.

Il n'y a pas de trace de la partie avant peut-être très détruite par explosifs parce que dangereuse pour la navigation. Et ses débris ensablés ou enlevés par des ferrailleurs.

Pour le Pégase et le GRIEME cela restera un partenariat réussi dont ils garderont un bons souvenirs.
Alabordache
11 / 10 / 2005
Sujet : Des plongeurs normands vont inspecter l'épave de "LaCombattante"

Cinq plongeurs normands du Groupe de recherche et d'identification d'épaves de Manche Est (GRIEME) vont plonger mercredi au large de la Grande-Bretagne pour retrouver et inspecter une partie de l'épave de "La Combattante", le destroyer à bord duquel débarqua le général de Gaulle sur le sol français en juin 1944.

Les membres du GRIEME ont embarqué ce week-end à Rouen (Seine-Maritime) à bord du "Pégase", un chasseur de mines de la Marine nationale, en direction du lieu du naufrage à 70km des côtes est de la Grande-Bretagne, face au port de Grimsby.

C'est à cet endroit que ce célèbre destroyer fut coulé par une mine dans la nuit du 23 au 24 février 1945. L'explosion l'a coupé en deux à peu près à mi-longueur vers 23h45 le 23. L'arrière disparaît, droite, la première. L'avant, très vite couché à 110° environ, une cinquantaine d'hommes debout sur son flanc au ras de l'eau, ne s'enfonce ensuite que très lentement pour ne disparaître que quelque 2 heures après l'explosion, dôme Asdic (=sonar) et étrave les derniers. la Combattante emporta avec elle trois officiers, 63 officiers mariniers et marins français et deux marins britanniques.

Sur un total de 185 hommes d'équipage, il n'y eut que 117 survivants, dont le contre-amiral Jacques Zang. "J'ai eu plus de chance que les autres car cette nuit-là, j'ai perdu des amis sous mes yeux et la France a perdu l'un de ses plus importants bâtiments de guerre", aime rappeler l'octogénaire qui soutient cette démarche et conseille les plongeurs dans leurs recherches.
En mai 2002, les plongeurs du GRIEME avaient déjà plongé et découvert la partie arrière de l'épave, mais ils n'avaient pu localiser la partie avant. C'est le "Capricorne", un chasseur de mines français qui repérera la partie manquante et rapportera l'année suivante les images de l'épave.
Ne restait plus qu'à organiser cette nouvelle plongée en associant les plongeurs du GRIEME à ceux de la Marine Nationale, ce qui fut possible grâce à l'intervention de l'amiral Christian Brac de la Perrière, président du comité du Débarquement.

"La Combattante", un destroyer de 85 mètres de long de la classe Hunt construit par les anglais fut remis aux FNFL (Forces Navales Françaises Libres) en 1942. Il débarqua plusieurs hommes le 6 juin 1944 sur Juno Beach avant de permettre au général de Gaulle de débarquer en Normandie le 14 juin 1944 à Courseulles (Calvados).
"Nous étions à Portsmouth quand à la surprise de tout l'équipage, un cortège de voitures officielles s'est arrêté sur le quai. Et là, on a vu une haute silhouette se détacher du groupe, c'était le général de Gaulle" se souvient le contre-amiral Jacques Zang.

Et à 85 ans, la mémoire de cet ancien enseigne de Vaisseau 1ère classe est toujours aussi vive. "A notre arrivée à Courseulles, De Gaulle était calme, silencieux, concentré et regardait avec intensité, sans un mot. Le silence et l'émotion régnaient. Puis le général de Gaulle a prononcé cette phrase: 'La Combattante est désormais un bateau historique! Vous entrez dans l'Histoire avec lui!"


Année : (champs indispensable,sur 4 chiffres)
Mois : (sur 2 chiffres)
Jour : (sur 2 chiffres)
Photo :         (photo de l'unité)
Source :    
Titre :    
Texte :      
Partenaires : Rencontres - Sortir, organiser son temps, rester en contact - Service à la personne - Babysitting - Emploi-retraite - Job étudiants - Annoncer une soirée - Aéronavale - Aéronautique navale - Aéronautique - Sous-marins - Maistrance - Cercles militaires - Cercles des Armées - Sortir et rencontrer sur Sortie-privée.net

©alabordache.fr 1997-2009 Tous droits réservés
Le site www.alabordache.fr est déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1109256
En application de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi), et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant.